Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

Accueil Qui suis-je Réalisations Pays Baltes P-B détails Namibie Cap Vert Costa Rica Sardaigne Art Nouveau Contacts Saison 18-19 (la vidéo) Saison 18-19 (les films) Presse 2016-2017 Andalousie Tour du Mont Blanc Islande Ile Maurice Fiche Lorang Canal Midi Toscane Fiche But Egypte Ouest Américain Prague NY City Trips le Périgord Belles d'Espagne Fiche Sadoine Route de la Soie Maroc Fiche Blanchard Saint-Petersbourg la Volga Cambodge Fiche Senay Europe Sauvage Bavière La Corse Martinique-Guadeloupe Fiche Mathieu SinaÏ - Compostelle Peuples du Mékong Pyrénées Fiche Jacq les chemins de Compostelle Slovaquie Tibet Indien Inde-Punjab l'Autre Cachemire Fiche Meuris 

les chemins de Compostelle

les Chemins de Compostelle

Reportage numérique HD réalisé et présenté par Michèle et Jean MEURIS

Cliquez sur l'image pour agrandir

Depuis un millénaire Saint Jacques de Compostelle attire les pèlerins. Aujourd’hui ils viennent de tous les continents. Ils sont chrétiens ou athées, agnostiques ou d’une autre religion.Pourquoi marchent-ils pendant des semaines vers le soleil couchant, parfois jusqu’à Fisterra, la fin des terres du Vieux Continent ? Que cherchent-ils sur les sentiers de France et d’Espagne ? La richesse du patrimoine, la beauté des paysages, la performance ou la recherche de soi ?Est-ce un retour au sacré ou seulement un phénomène de mode ?Ce chemin d’histoire et de foi ne risque-t’il pas de perdre son âme ? Pour tenter de répondre à ces questions Michèle et Jean ont parcouru à pieds, sac au dos, 1600 Km du Puy en Velay à Saint Jacques de Compostelle, ils ont questionné autant les pèlerins randonneurs que ceux qui les accueillent. Et leurs rencontres furent étonnantes, bouleversantes, avec ceux qui pérégrinent mais plus encore avec les hospitaliers installés sur ce parcours reconnu par l’UNESCO « Patrimoine Culturel de l’Humanité ».Ce reportage traduit une volonté : comprendre le monde au-delà de l’exotisme, des stéréotypes et pas seulement par une connaissance livresque mais surtout par un vécu. Ils se disent Belges par hasard mais citoyens du monde par volonté.

Les conférenciers